Le génitif - cours

Répondre
Shogbya
Interprète de Montibet
Interprète de Montibet
Messages : 659
Enregistré le : ven. 21 juin 2013 19:00
Localisation : Île-de-France

Le génitif - cours

Message par Shogbya »

La particule génitive ???

La particule génitive (?????????? en tibétain – littéralement : « son qui relie ») fait partie des particules dépendantes (???????????????), c’est-à-dire que sa graphie dépend du suffixe de la syllabe précédente, selon le schéma suivant :

- ??? après les suffixes ?? et ??
- ???? après les suffixes ??, ?? et ?? (ainsi que ?????, second suffixe ?? qui n’est plus écrit en tibétain moderne mais dont l’ancienne graphie influe encore sur la particule qui suit)
- ???? après ??, ??, ?? et ??
- ?????? à la place du suffixe ?? ou ajouté à la syllabe quand il n’y a pas de suffixe (????????)
- ??? après le suffixe ?? ou l’absence de suffixe (????????) (??? n’est utilisé qu’à l’écrit, notamment pour ajouter un pied en versification)

À l’oral, les trois premières formes se prononcent de façon identique /ki/ atone.

En revanche, ??? produit une modification vocalique de la syllabe (identique à celle produite par les suffixes ??, ??, ?? et ??)
[pour la prononciation, j’utilise les notations vocaliques du Cours de tibétain standard de Nicolas Tournadre, à savoir : /ä/ pour le son « è » produit par la mutation du /a/, /ü/ pour le son « u » produit par la mutation du /u/ « ou » et /ö/ pour le son « eu » produit par la mutation du /o/]
— la voyelle /a/ devient /äï (théorique)/ (prononcée /ä/)
ex. : ???? /pa/ —> ????? /pä/
?? /sa/ —> ???? /sä/
— la voyelle /i/ devient /iï/ (prononcée /i:/, c'est-à-dire « i long »)
ex. : ??? /mi/ —> ????? /mi:/
— la voyelle /u/ (« ou ») devient /üï/ (prononcée /ü/ « u »)
ex. : ??? /phu/ —> ????? /phü/
— la voyelle /e/ (« é ») devient /eï/ (prononcée /e:/, « é long »)
ex. : ???? /pe/ —> ?????? /pe:/
— la voyelle /o/ devient /öï/ (prononcée /ö/ « eu »)
ex. : ??? /kho/ —> ????? /khö/

Voyons maintenant les différentes fonctions de cette particule.

En français, le terme "génitif" ne recouvre quasiment que le complément du nom alors que ??? ne se limite pas à cette fonction. Comme son nom tibétain l’indique bien, le ??????????son qui relie ») sert à relier un nom (et uniquement un nom) à une information le concernant ; cette information pouvant prendre la forme d’un autre nom, d’un adjectif, d’un verbe ou de toute une proposition. Le génitif est aussi employé avec les postpositions locatives ou temporelles (???, ????, ????, etc.).
Les particules tibétaines étant toujours postposées au nom (ou groupe) qu’elles déterminent, on trouve donc le schéma suivant : « déterminant + ??? + nom déterminé ».

On notera deux autres cas : ??? reliant le verbe à l’auxiliaire et, en littérature, une fonction adversative servant à marquer l’opposition de deux propositions.


LES DÉTERMINANTS DU NOM :


1) nom

« nom complément (déterminant) + ??? + nom principal (déterminé) »

????????????????: la roue du dharma
????????????????? : la différence de taille
????????????????? ou ?????????????????? : la force de la compassion
??????????????? : le(s) rayon(s) du soleil
????????????????? : les connaissances scientifiques (litt. : des sciences)
????????????????? : une clef en or


2) adjectif

« adjectif qualificatif + ??? + nom »
C’est une structure que l’on trouve très souvent à l’écrit.
???????????: le saint dharma
???????????????????????: un lieu agréable
??????????????????????: des paroles douces et agréables


3) possesseur

« possesseur (nom ou pronom personnel) + ??? + nom »


????????? : ma maison
??????????????? : ton chien
??????????: mon/ton/son propre corps (litt. : le corps de soi »)
???????????? : le bienfait d’autrui


4) verbe ou proposition

« verbe (ou proposition) + ??? + nom »
Le verbe est à la forme "longue" (racine + ?? ou ??)

??????????? : le feu qui flambe
????????????????: la récolte qui a été cultivée
??????????????????????????: le village où il est né
????????????????????????? : le chant que tu as chanté


POSTPOSITIONS

« nom + ??? + postposition (+ particule ??) »

?????????????: sous l’arbre
???????????? : dans la maison
???????????????????????: pendant qu’il travaillait
?????????????????????? : en présence du maître


CONJUGAISON AU PRÉSENT OU AU FUTUR
* dans ce cas, on utilise après les verbes sans suffixe la particule ??? (et non ??????).


1) au présent

« verbe (au présent) + ??? + ???? (1ère pers.) / ???? (2e et 3e pers.) »

?????????????? : je vais
?????????????????: ils mangent


2) au futur

En tibétain moderne, on utilise la forme présent/futur suivie de l’auxiliaire. La forme spécifique du futur qui était utilisée en tibétain classique (mais pas avec la particule ???) ne l’est plus en langue moderne.
Ex. avec le verbe « faire » :
— en langue moderne : ????? (présent/futur) ; ???? (passé) ; ????? (impératif)
— en langue classique : ????? (présent) ; ???? (passé) ; ??? (futur) ; ????? (impératif).

« verbe au présent/futur + ??? + ???? (1ère pers.) / ???? (2e et 3e pers.) »

(???)??????????????????: je travaillerai
?????????????????????? : il apportera le livre
??????????? : je serai malade


OPPOSITION DE DEUX PROPOSITIONS : FONCTION ADVERSATIVE

S’emploie uniquement en littérature et peut se traduire par « mais, tandis que ».

????????????????????: Je mangerai mais ne désire pas boire.
???????????????????????????? ???????????????????????????/ Il obtient l’éveil du Hinayana, mais ce n’est pas l’insurpassable éveil.
Répondre