Digital Thangka

Pour découvrir l'art du Tibet, photos, recettes de cuisines etc.

Digital Thangka

Messagede Dhay » Ven 6 Mar 2020 18:51

Bonjour,
Que pensez-vous des Thangka réalisé avec Illustrator - Photoshop ?

Mecí pour votre réponse
Dhay
Explorateur/Exploratrice
Explorateur/Exploratrice
 
Messages: 24
Inscription: Jeu 16 Jan 2014 12:05
Localisation: Alicante - Espagne

Re: Digital Thangka

Messagede Bhikkhus » Sam 7 Mar 2020 11:59

Bonjour ami(e) ;

Quel plaisir cette question (c'est rare et donc précieux ces temps-ci). Mon avis est que le fond prime, pas la forme. Mais remettons d’abord les choses initiales dans leur contexte : Au Tibet, l’art pictural connut un essor extraordinaire – comme celui des statues – en raison même du nombre de monastère qui en créait le besoin. Le développement de cet art correspond inévitablement à l’introduction du bouddhisme, au VIIème et VIIIème siècle, et à son cortège de déités. On se rappelle qu’au Moyen-Âge, le porche des églises et des cathédrales était peint, rendant beaucoup plus vivant et plus didactique le monde des figures qui y apparaissaient. Pour une population qui, dans sa grande majorité, ne savait pas lire, l’imagerie tenait donc une place considérable.

Les thangka illustraient ainsi facilement ce qu’il fallait comprendre des enseignements et servaient de support visuel pour raconter les vies et faits marquants du Bouddha et autres personnages célèbres. Considéré comme le fleuron de la peinture tibétaine, ces œuvres étaient/sont le plus souvent réalisés sur des toiles, la réalisation de la peinture (obéissant à des règles très précises d’élaboration) étant un magnifique travail d’art, d’une grande précision, dont la technique de réalisation est restée pratiquement inchangée depuis 2.000 ans. Exécuter un thangka est donc un travail minutieux qui doit être accompli dans une atmosphère de grande dévotion.

Le monde change, c’est parfaitement logique… et c’est au tour du pigment d’évoluer à son tour. De mon point de vue, si les nouvelles œuvres sont exécutées dans le respect des valeurs initiales (proportions canoniques, gestes, postures, symbolisme, couleurs, etc…) et comme je le stipule, dans une atmosphère de dévotion, rien ne s’oppose à une réalisation informatique.

Certaines étapes devront également évoluer. En effet, traditionnellement, on considère que la création d’un thangka se déroule en plusieurs étapes, la dernière étant certainement la plus importante puisque l’artiste achève l’œuvre en peignant les yeux de la figure centrale, acte qui donne lieu à un rite cérémoniel appelé « ouverture des yeux ». C’est d’ailleurs à ce moment-là que l’artiste gagne ses mérites personnels parce que ce n’est qu’à cet instant que les yeux des bouddha et bodhisattva, par l’intermédiaire de son œuvre, entrent en contact avec les hommes. C’est également à cet instant qu’un lama consacre habituellement le thangka rendu « vivant » par la bénédiction des bouddha et la descente de leur esprit de sagesse dans le support.

Je passe du coq à l'âne, mais dans une idée d’évolution comparable, le temple japonais zen Kodaiji a récemment dévoilé la première version d’un robot bouddhique, l’Android Kannon (Tchènrézig en japonais). Résolument moderne, l’objectif est ici d’amener le public – et en particulier la jeunesse – à montrer de l’intérêt pour la spiritualité. L’androïde prêche ainsi dans un langage adapté facilement compréhensible par tous (contrairement aux prêches classiques) les enseignements du Sutra du Cœur (un verset majeur de l’enseignement bouddhique).

L’image du Bouddha étant restée inchangée pendant deux mille ans, je pense que'une une mise au goût du jour n’est absolument pas incompatible avec l’évolution du monde dans la mesure où cette dernière rassemblerait des adeptes sincères. L’important n'est donc pas la forme, le concept de l’androïde, la représentation qu’il peut adopter, la façon dont sont exécutés les thangka modernes mais bien le fond, la réflexion sur la profondeur du Dharma authentique.

Kannon.jpg
Kannon.jpg (248.84 Kio) Vu 2768 fois
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2763
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.

Re: Digital Thangka

Messagede Lobsang » Sam 7 Mar 2020 15:48

Toujours aussi intéressant Bhikkhus.
Tu regrettais récemment le manque de visites sur le site, ce que je déplore également, après avoir eu un forum très riche pendant des années. Bien sûr je viens tous les jours encore voir les nouveaux posts, et tu es celui qui as enrichi le plus ce forum par tes interventions tant culturelles, cultuelles et graphiques, y compris et surtout calligraphiques.
Un grand merci à toi. Je vois aussi que tu suis les différentes manifestations des cultes, et des moyens modernes, auxquels notre visiteur Dhay fait allusion.
Tashi delek
Lobsang
Sherpa Vénérable
Sherpa Vénérable
 
Messages: 2044
Inscription: Dim 21 Nov 2010 17:59
Localisation: Picardie - Oise (Hauts de France !)

Re: Digital Thangka

Messagede Bhikkhus » Sam 7 Mar 2020 23:36

Tashi délèk lobsang-la
Lobsang a écrit:Tu regrettais récemment le manque de visites sur le site, ce que je déplore également,

Je l'échangeait récemment en privé avec un autre membre du staff, et pour reprendre mes propres termes, j’essaie de faire comprendre que nous oublions trop souvent que tout ce qui se produit dans le monde – et dans le forum sur une autre échelle – germe d’abord en chacun d’entre nous... Nos propres tourments sont à la racine de toutes nos déviances.

J'expliqait que si l’on admet simplement que chacun d’entre nous est le monde et que le monde est chacun d’entre nous, instaurer une chose en soi, c’est contribuer à cette chose dans le monde. C’est une façon concrète de s’affranchir de l’impuissance. Bien sûr qu’il y a des protestations nécessaires, mais l’idéal est une détermination paisible qui nous engage en notre âme et conscience et dans notre libre arbitre à participer avec toute l’énergie dont nous disposons au changement. C’est ce que je tente de faire post après post…

De mon point de vue, seul le changement individuel par l’éveil de la conscience relancera le forum. A l’heure actuelle, il incombe donc aux membres convaincus de cette nécessité de prendre librement en compte sa propre transformation. Que chacun exerce son autonomie, sa puissance, son libre arbitre, là où il peut. Ne laissons pas la pensée unique et son immense pouvoir d’endoctrinement nous faire croire que nous n’avons aucun pouvoir.

Lobsang a écrit:tu es celui qui as enrichi le plus ce forum par tes interventions

En fait, je n’ai jamais renoncé au forum car, pour moi, ne pas renoncer, est une expression de ma liberté ; celle d’agir pour mobiliser les énergies en un acte de résistance en faveur d’une cause.

En reprenant mes propres termes, objectivement, seul le présent est réalité. Hier et révolu, demain n’est pas encore venu. Ces considérations étant admises, il incombe de gâcher le moins possible ce sur quoi nous avons une emprise.
Bhikkhus
Scribe de Montibet
Scribe de Montibet
 
Messages: 2763
Inscription: Sam 3 Sep 2011 18:19
Localisation: Albertville - Savoie - France.


Retourner vers L'art du Tibet - བོད་ཀྱི་སྒྱུ་རྩལ།